Vous souhaitez améliorer votre leadership et votre style de management tout en restant authentique, avez-vous penser au coaching individuel ?

Le coaching individuel vous permettra de trouver votre propre style de leadership et la posture la plus adaptée à vos valeurs et aux attentes de votre équipe.

Le coaching en entreprise s’adresse aux managers ou dirigeants ainsi qu’aux équipes.

Nous proposons des séances de coaching pour toutes les dimensions de management, aussi bien stratégique qu’opérationnel en misant sur la posture managériale adaptée aux situations rencontrées.

ADRH Conseil est attentif à vos demandes de conseil en ressources humaines et en management et notre démarche de coaching de manager et de dirigeant vous permettra d’atteindre des objectifs d’amélioration préalablement définis.

Le Coaching, Qu’est-ce que c’est ?

  • Une démarche d’accompagnement individuel visant le développement du potentiel managérial et relationnel d’une personne face aux situations professionnelles nouvelles ou difficiles.
  • Il s’agit donc d’une démarche de développement personnel ET professionnel permettant à la personne d’accroître son autonomie.
  • Une démarche qui permet au coaché de prendre du temps, du recul, d’analyser tous les aspects d’une situation, d’identifier ses croyances porteuses ou ses freins
  • Une démarche concrète, réaliste, active et opérationnelle qui s’inscrit dans l’ici et le maintenant de la personne accompagnée et qui lui permet de prendre des décisions et de donner du sens à son action au regard de ses valeurs et d’identifier, en fonction du contexte et de ses enjeux, la meilleure option pour elle, tant en termes de comportements à adopter que de stratégie et de mise en œuvre.
  • Une démarche visant à la fois l’intérêt de la personne coachée et l’intérêt de l’entreprise

Qui est concerné par le Coaching ?

  • En premier lieu la personne qui va en bénéficier et qui éprouve le besoin d’être accompagnée.
  • Cela nécessite que cette personne accepte d’assumer ce qui relève réellement de ses responsabilités dans la situation actuelle et dans les changements qu’elle va impulser.
  • Le hiérarchique, qui peut également être demandeur, parce qu’il identifie que son collaborateur a besoin d’un accompagnement dans une situation actuelle ou à venir. Il formalise avec lui et le coach les objectifs généraux du coaching.
  • Le DRH, qui signe le contrat avec le coach, au nom de l’entreprise et qui valide que les conditions de bon déroulement sont remplies.

Pourquoi faire appel à quelqu’un l’extérieur ?

  • Le coach ne fait pas partie de l’entreprise, il porte un regard neuf sur le système auquel appartient le coaché.
  • Le coach, au travers de sa formation et de son expérience dispose d’outils, de techniques permettant au coaché les prises de conscience nécessaires.
  • Les compétences relationnelles du coach sont une condition essentielle pour permettre au coaché de s’exprimer en confiance et d’envisager de façon positive et dynamique les changements à mettre en œuvre.
  • Le coach est un professionnel qui est tenu de respecter le code éthique et déontologique de sa profession. Il garantit notamment à la personne coachée la confidentialité des échanges et ce dernier a donc  une liberté qu’il n’aurait peut-être pas dans un autre contexte

Les situations pouvant nécessiter un coaching :

  • Le coaching permet d’aborder des problèmes concrets et de rechercher les options adéquates portant sur 4 niveaux éventuels de problématiques :
    • Problématiques personnelles (freins personnels) : « je voudrais faire évoluer ma carrière, mais je me rends compte que pour ma hiérarchie je n’ai pas suffisamment d’autorité »
    • Problématiques relationnelles (entre le coaché et d’autres personnes) : « je dois travailler avec le directeur de ce service, mais il n’accorde aucune valeur à mes prestations et son équipe le suit »
    • Problématiques managériales (Positionnement du coaché vis à vis de son équipe, de ses collaborateurs, de sa hiérarchie) : « Je dois faire passer une réorganisation et toute mon équipe fait de la résistance passive »
    • Problématiques stratégiques (décisions) : « J’ai l’impression que mon cabinet ronronne et si je vois bien vers quoi il faut aller, je n’ai aucune idée de comment m’y prendre »

Le déroulement du coaching ?

Préalables : le contrat tripartite

Ce contrat est élaboré au cours d’une première réunion où le coach rencontre les personnes impliquées dans l’entreprise. Ce contrat fixe l’ensemble des règles qui vont s’imposer à chacun.

  • Identification du cadre du coaching: qui est le demandeur, quels sont les enjeux pour l’entreprise et quel est l’intérêt pour le coaché.
  • Présentation au coach des éléments factuels de la situation qui ont amené à faire la demande du coaching, éléments qui seront repris et analysés en cours de coaching avec le coaché.
  • Présentation des règles déontologiques qui s’imposent au coach mais aussi aux autres personnes directement impliquées.
  • Formalisation des objectifs généraux du coaching et identification des critères d’évaluation des résultats attendus du coaching.
  • Élaboration du contrat de coaching entre le coach, l’entreprise et le coaché : nombre, durée, lieu des séances, engagement à respecter les règles de fonctionnement.

Le déroulement des séances

Chaque séance consiste en un entretien de face à face. La relation de confiance entre le coach et le coaché est primordiale. Au cours de chaque entretien, le coach accompagne son client dans son cheminement en mettant en œuvre ses compétences relationnelles et un large éventail  d’outils permettant de passer de la clarification du sens et des enjeux à l’élaboration d’objectifs et de plans d’actions.

La personne coachée (re)trouve et déploie ses ressources et projette de façon réaliste la stratégie et les comportements  les mieux appropriés à la situation. Au terme de chaque séance, le coaché pointe ce qu’il retient et énonce ce qu’il va mettre en œuvre.

Durée moyenne :

Chaque séance dure environ 2 heures. Un minimum de 10 séances est à prévoir, espacées de 15 jours à 3 semaines.

La fin du coaching :

Elle intervient normalement, après la dernière séance de coaching, si aucun avenant au contrat initial n’a été demandé par l’une des parties du contrat tripartite. La dernière séance est une séance de bilan entre le coaché et le coach et elle est suivie d’un temps de restitution et d’évaluation auprès de la hiérarchie du coaché et du DRH.

La fin peut également  être demandée à tout moment par le coaché pour quelque raison que ce soit : il a atteint les résultats, le contexte a changé…

Elle peut intervenir, enfin à la demande du coach.

Dans tous les cas, la séance de bilan et de restitution a lieu.

Contactez ADRH Conseil pour un coaching professionnel

 

 

Enregistrer

Enregistrer

[Total : 0    Moyenne : 0/5]